Naruto Chikara

 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un hiver réchauffé [PV Sora -18]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sacha Miyuku
Chef de Meiun |Deadly Eyes|


Messages : 39
Date d'inscription : 01/03/2009

Fiche du Shinobi
Rang : :
Missions effectuées ::

MessageSujet: Un hiver réchauffé [PV Sora -18]   Dim 8 Mar - 23:04

L'hiver. Sacha n'avait connu que l'hiver aride de Suna. Toujours un hiver fait de vent, d'énormes bourrasques qui rendaient l'accès au village difficile. Du sable partout et des températures allant parfois au-dessus des 40 degrés. Mais ici, à Konoha, c'était différent. Il faisait froid. Trop froid. Beaucoup trop froid. C'est vrai qu'il faisait moins froid qu'au pays des neiges, où il faisait toujours froid cela-dit, mais ici, il n'y avait pas de neige, mais juste un ciel bleu dégagé et un hiver froid. Elle avait prit un gros manteau brun qui l'enveloppait entièrement. Ainsi, elle avait moins froid, mais malgré tout, elle claquait légèrement des dents et tremblait quelque peu, ici, dans cette ruelle, près des résidences de la plupart des habitants du village de Konoha No Kuni.
Tout être censé qui connaissait quelque peu Sacha Miyuku se demanderait bien pourquoi une jeune femme aussi recherchée qu'elle était recherchée! En réalité, c'était pour une seule et unique raison du nom de Sora Kouji. Il est vrai que Sacha avait envie de revoir cet ancien ami perdu de vue à qui elle avait écrit des lettres. Il avait accepté de la revoir, ici, à Konoha et elle avait eu envie de prendre le risque, ne serais-ce que pour lui, de se faire attraper, rien que pour le revoir. Peu de gens, voire personne, ne savent qu'en réalité, la jeune et mystérieuse Sacha est amoureuse de ce jeune shinobi, secrètement, depuis des années déjà. En effet, le jeune homme lui avait manqué, au contraire de Mitsuhide, et c'est avec lui qu'elle se sentait le plus proche. Peut-être, me direz-vous, qu'elle avait perdu toutes ces marques avec ce monde et qu'en Sora elle voyait le dernier lien avec son passé et cette terre? Peut-être, oui, mais ce n'était pas uniquement cela. Sacha, elle-même, ne savait pas réellement ce qui l'attirait tant envers Sora et elle se disait même qu'en le voyant, peut-être qu'elle ne ressentirait plus rien, ou même rien. Que tout ça n'étaient qu'enfantillages...
La jeune Miyuku tremblait de plus en plus. Il faisait vraiment trop froid. Elle leva son visage encapuchonné vers le ciel. Elle portait un long manteau, avec une capuche, pour se garder du froid, mais aussi pour ne pas se faire reconnaître. C'était un peu débile, pensait elle, car en général, tous ceux qui ne veulent pas se faire remarquer sont encapuchonnés, mais cela semblait marcher, car elle avait passé sans aucun problème le village jusqu'ici. Bon, il est vrai qu'elle a du utiliser quelques ruses et quelques genjutsus, mais elle ne s'en était pas si mal sortit.

*Ah mon dieu Sora, mais où es-tu? Il fait froid dans ce pays! Je déteste Konoha! Je déteste le froid! S'il ne vient pas dans deux minutes, je promets que je pars! Non mais oh, déjà que je viens à Konoha, je vais pas en plus le laisser être en retard!*
La jeune femme se mordit la lèvre inférieur pour lui redonner un peu de son rouge naturel, sachant qu'elle était devenue quelque peu bleue. Malgré tout ce temps passé près d'ici, elle n'avait toujours pas l'habitude de la fraîcheur des hivers et préférait de loin Suna où il faisait toujours chaud. C'est alors qu'elle entendit des bruits de pas, assez discrets. Lorsqu'elle se retourna pour voir qui était là, elle n'eut pas grande surprise à voir Sora. Mais elle resta presque bouche-bée en le voyant arriver: il avait bien grandi! D'une voix un peu hasardeuse, qui se voulait arrogante et accusatrice, mais qui finit à être plutôt tremblante - la faute revint évidemment au froid selon Sacha - et trop accusatrice, elle déclara:
"Tu es en retard! Et tu m'as fait patienter dans un froid de canard! Tu devrais avoir honte!"
Sacha observa Sora de bas en haut. Qu'il était beau. hum, attendez, elle devait reprendre ses esprits. Se calmer. Il avait bien grandi. Il était devenu plus... Plus quoi? Il était juste canon, il fallait le dire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sora Kijou
Anbu |Jinchuriki de Rokubi|


Messages : 51
Date d'inscription : 28/02/2009

Fiche du Shinobi
Rang : : Anbu |Jinchuriki de Rokubi|
Missions effectuées :: Aucune(s)

MessageSujet: Re: Un hiver réchauffé [PV Sora -18]   Lun 9 Mar - 0:12

» Konoha. Là où bruissent les feuilles, là où les ninjas sont plus qu'exemplaires, tous portés par leur volonté de feu. Tous ? Non, pas tous. Beaucoup font exception à la règle mais ... ils ont tous un but, un nindô , un rêve si vous préférez. Et là encore, il y a une exception, Sora Kijou. Un jeune garçon, un génie de seize ans, encore mieux que Sasuke Uchiha ou Neji Hyuuga. Deux fois plus habile que n'importe qui mais aussi deux fois plus idiots que n'importe qui. Des exeptions, une exeption , lui. Crier, pleurer , se battre, tuer. Voilà le résumé de sa vie, son histoire. Ce n'est pas, il n'est pas le genre de personne qui ose proclamer : "Un jour, je serais un grand Ninja ! ; "Un jour je deviendrais Hokage !" Ce n'est pas avec un stupide rêve qu'on atteint les sommets d'une hiérarchie comme celle de Konoha, loin de là. Ce n'est pas avec de la volonté, des entrainements et autres trucs débiles inventés par les Ninjas pour se croire plus fort qu'ils ne le sont. Ce n'est pas non plus avec acharnement ... Juste avec un peu de foi, on peut faire énormément de chose , plus que vous ne le croyez. Parfois même, certains croient qu'ils peuvent se venger en quelques entraînements et une désertion. Parlons-en de la vengeance, c'est quoi ? Un truc futile, idiot, un peu comme le nindô car que reste-t-il après que la vengeance ai été faite ? Déjà faudrait-il réussir cette vengeance et ne pas mourir suite à ça. Encore des croyances débiles du monde des Ninjas. Crever, se battre, voilà en quoi se résumé la vie d'un Ninja d'un assez haut niveau. Cependant, aujourd'hui était un "grand" jour pour Sora. Sacha, il allait enfin la revoir après 5 ans d'absence. Certes, depuis ses quinze ans , il avait reçu quelques nouvelles mais sans vraiment la revoir. C'était un ... grand jour. Alors qu'il partait pour le pseudo rendez-vous, il entendit une voix devant lui, il ne pu s'empêchait de sourire.

"Tu es en retard! Et tu m'as fait patienter dans un froid de canard! Tu devrais avoir honte!"

Honte ? Non, loin de là. Il était plutôt fier justement de l'avoir fait attendre, pourquoi ? Ça ... personne ne pourrait le dire. Il l'observa et sans vraiment s'en rendre compte, il l'a trouva ... canon.


- Honte ? Loin de là, même pas du tout d'ailleurs. Toujours aussi...aimables à ce que je vois ... content de te revoir.

Quelle rencontre, on aurait pas pu rêver mieux je crois. Il fait froid, elle est canon , il est canon , bref ... le truc qui n'arrive que dans les Mangas quoi ! Cependant, Sora ne pouvait s'empêcher de la regarder comme si ... son regard était aimanté vers le sien. Elle tremblait de froid alors que lui ... si il avait pu, il serait en ce moment même en tee-shirt mais il était plus habitué aux températures glaciales et à l'hiver qu'il devait subir chaque année à Konoha. Tranquillement, paisiblement , il s'approcha d'elle et se plaça juste devant elle avec un petit sourire. Il leva la main et constata ... qu'il était devenu plus grand qu'elle. Si il avait pu, il aurait éclaté de rire mais il se retint, que valait-elle au combat maintenant ? A vrai dire, il avait entendu beaucoup de choses à propos d'elle et d'ailleurs, elle lui avait déjà tout avoué dans une lettre. Et pour tout dire, il s'en fichait bien de ce qu'elle était devenu, il s'en foutait royalement. Bizarrement, il ressentait quelque chose d'étrange, un sentiment étrange envers elle. Il avait envie de la serrer dans ses bras mais pas en tant qu'amis , en tant que ... petite amie mais pourtant, c'était loin d'être le cas. Il ne savait pas trop quel expression adopter après cette constatation. Sora était ému de la retrouver, maintenant, dans cette situation. Pour tout vous dires, il avait carrément envie de l'embrasser et réfréner une envie comme ça ... c'est pas tout le temps facile. Il se contenta tout simplement de l'enlaçait amicalement bien que l'envie ... de l'embrasser ne lui manquait pas mais alors pas du tout. Il dit tout simplement, d'un air décontracté.

- Tu es ... toujours aussi mignonne, tu n'as vraiment pas changé ... fin' , comme moi ... bref... hein ... euh ... ! A chaque paroles prononcés, Sora s'enfonçait et s'embrouillait de plus en plus. C'était dur de dire "Salut, comment ça va ?" ; c'était même très dur dans cette situation, réfréner des envies. A contrecœur, il s'éloigna légèrement d'elle au risque de lui sauter dessus.

_________________


» Le coeur à ses raisons que la raison n'a pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narutochikara.forumactif.org
Sacha Miyuku
Chef de Meiun |Deadly Eyes|


Messages : 39
Date d'inscription : 01/03/2009

Fiche du Shinobi
Rang : :
Missions effectuées ::

MessageSujet: Re: Un hiver réchauffé [PV Sora -18]   Lun 16 Mar - 22:29

Un bruissement de feuille derrière elle la fit se concentrer un instant, tout en tentant d'oublier Sora qui était entrain de capter toute son attention. Il fallait vraiment qu'elle fasse attention. Suna et Konoha étaient alliés. Elle était une des plus grande criminelles. Elle devait faire attention non seulement pour elle, mais pour Sora. Elle n'avait pas envie de l'entraîner dans toute cette histoire, même si c'était presque... inévitable. Sacha restait concentrée sur son environnement, ce qu'elle aurait dû faire depuis le début au lieu de penser au froid, ce qui lui évita de trembler encore. Elle regardait Sora avancer, pas à pas, lui répondre qu'il n'avait aucune honte, que même bien au contraire. Comment ça bien au contraire? Éprouvait-il du plaisir à la faire patienter au froid? Étais-ce une quelconque vengeance juste parce qu'elle avait coupé les ponts durant quelques années? Parce qu'elle était déserteuse? A cause d'une erreur faire quand ils étaient plus jeunes? C'était idiot de tirer plaisir de sa position de faiblesse face au froid. C'était inutile. C'était sournois. Mais pouvait-elle vraiment le blâmer? Ses activités actuelles n'étaient pas franchement mieux. Vraiment pas mieux. Elle manipulait, tuait, torturait, blessait... Elle jouait avec le destin des gens, leur rendant leur liberté, sous certaines conditions. Pouvait-on l'appeler monstre? Peut-être. Probablement. On l'appelait déserteuse. On l'appelait traîtresse. Pourquoi pas monstre après tout?
Sacha avait recherché, depuis sa naissance, la puissance. Le pouvoir. La maîtrise. Mais ce n'est pas elle qui recherchait cela. Mais son père. Puis son oncle. C'était son clan. Elle n'avait été que marionnette. Maintenant, le pantin à brisé ses ficelles et se retourne contre ses créateurs. L'arme a effectué sa vengeance. Mais après tout, qu'est la vengeance? Étais-ce une chose futile? u au contraire un soulagement pour celui qui l'effectuait? Savoir que celui qui vous a fait du mal a été puni? Qu'il ne pourra plus faire de mal? Oui c'est ça, la vengeance. C'est de savoir, que nous, nous sommes en vie, plus fort et que celui qui nous a blessé ne blessera plus personne. Mais après cette vengeance, que reste-t-il? Dans le cas de Sacha, il ne restait plus rien. Plus de village, plus de famille, plus de but, plus de raison de vivre. Il avait tout perdu. Mais peut-être avait-elle enfin retrouvé sa famille, en Meiun, son organisation, peut-être avait-elle retrouvé un but, dans sa recherche de l'utopie. Et peut-être avait-elle enfin retrouvé sa raison de vivre... Il était là. en face d'elle. Et s'était un tel soulagement de la savoir en vie.
La jeune femme sourit un moment au jeune homme qui lui faisait face, l'écoutant balbutier quelques paroles puis s'éloigner d'elle. Avait-il peur? Qui sait? La jeune femme effaça son sourire.

"Tu as reçu mes lettres?"
Ses lettres. Toutes ses lettres. Elle lui expliquait, tout. Elle lui avait déjà tout dit. Mais elle sentait un tant besoin de tout lui redire. Encore, encore et encore. Il était son dernier repère. Ironie du sort. Elle l'avait quitté pour le recherché. Elle l'avait perdu pour le retrouver. Une soudaine attirance pour lui la fit se projeter dans ses bras, le serrer de tout son être. Elle l'embrassa sur la joue, versant une unique larme qui vint se loger sur la joue du jeune garçon. Elle le garda dans ses bras, lui chuchotant doucement son histoire:
"Mon père est mort. Ma belle-mère est morte. Daisuke, mon frère, mon petit frère, est mort. IL les a tous tués. Devant moi. je n'ai rien pu faire. Et je l'ai tué. Lui. Et tout les autres. Je n'ai pas retrouvé Seth, il avait disparu. Je ne sais pas s'il est mort. Es-ce que tu crois qu'il est mort, dis, Sora? Je suis seule maintenant. A moins que je sois avec toi... A moins que je t'ai toi... Es-ce que tu veux bien rester avec moi, Sora?"
Elle n'avait pas oublié. Sacha n'avait pas oublié son fiancé: Seth Miyuku. C'était une évidence. Mais l'avait-elle seulement aimé? Aimé comme un frère, comme un cousin, sûrement. Mais aimé comme on aimerait un petit ami? Un mari? Un fiancé? Elle ne savait pas. Mais elle ne l'avait pas oublié.
La jeune fille resta collée à Sora et sentit son parfum. Il avait quelque chose de doux, de sucré, d'agréable. C'était un parfum qui l'envoutait, la paralysait et la déstabilisait, tout en la rassurant. C'était un sentiment étrange. Une attirance chimique, biologique, ou qu'en savait elle? C'était étrange. Oh, mais voilà qu'elle remarquait que Sora avait grandi. Ses muscles s'étaient développés sous son t-shirt. Il était un homme. Plus un garçon, un homme. Cette pensée la déstabilisa encore plus. Elle eut un léger mouvement de recul, se reprenant en même temps. Ne pas oublier: elle était à Konoha, elle était une déserteuse, elle était en danger. Elle le mettait en danger. La jeune Miyuku remit tous ses sens en éveil. Des ninja approchaient. Pas trop rapidement. Ils étaient à deux maisons.

"Ils arrivent... Changeons de position, tu veux?"
Elle ne connaissait pas bien Konoha. Elle n'y avait été que deux fois, et encore! Elle ne savait pas où habitait Sora, ni où il serait discret de se cacher. Là, seul le shinobi de Konoha pouvait l'aider. Elle mettait donc son avenir entre ses mains... Son destin... Ironie du sort, elle qui avait l'habitude de changer le destin des autres en un destin meilleur. Elle qui avait libéré son destin. Là voilà qu'elle le remettait entre les mains du premier venu- Non. Pas le premier venu. C'était Sora.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sora Kijou
Anbu |Jinchuriki de Rokubi|


Messages : 51
Date d'inscription : 28/02/2009

Fiche du Shinobi
Rang : : Anbu |Jinchuriki de Rokubi|
Missions effectuées :: Aucune(s)

MessageSujet: Re: Un hiver réchauffé [PV Sora -18]   Jeu 19 Mar - 0:34

Oui. C'est ce qu'aurait voulu répondre Sora à la question de Sacha. Il voulait rester avec elle, jusqu'à jamais. Mais ce n'était pas aussi simple, loin de là. Il était de Konaha, elle était recherché. Il l'aimait, elle , il ne le savait pas. Relation bien compliquée. Mais là n'était pas la question, il ne savait que faire dans cette situation. Des personnes approchaient, elle était recherché , il était en ce moment même avec elle et pas question de l'abandonner , bref , la panique à bord. Seul moyen, l'emmener dans sa résidence sans se faire voir. Sora la prit par la main et l'emmena près d'un mur en lui disant de rester ici. Il s'avança tranquillement vers les Ninjas et ceux-ci le saluèrent en l'appelant Sora-Seinseï ce qui fit tout drôle au jeune homme qui n'était pas habitué à ce genre de politesse. Pendant que les ninjas disparaissent au coin de la rue, il se dirigea vers le mur et dit à Sacha de le suivre dans le plus grand silence. Il monta les escaliers très vite en vérifiant qu'ils n'étaient pas suivit, c'était plus prudent de vérifier. Sora ouvrit la porte de ptit appartement et la laissa entrer en souriant puis il prit soin de bien refermer la porte derrière lui. Il poussa un soupire de soulagement et s'écroula sur le fauteuil le plus proche. Il ne dit rien puis se leva tout en la regardant.

"Assis-toi, tu ne paieras pas plus cher ... tu veux quelque chose à boire ?" demanda-t-il avec le plus de gentillesse possible.

Cela faisait bien longtemps qu'il n'avait pas eu une discutions à peu près correct tout deux. Des lettres, des pensées , des rêves voir même des cauchemars. Pendant tout ce temps, il n'avait pensé qu'à elle, seulement à elle et rien qu'à elle. Elle comptait énormément pour lui, plus que n'importe qui. Pour Sora, c'était comme un réconfort que de l'avoir à ses côtés. Il croisa les bras et s'adossa au mur tout en l'observant et en guettant le moindre geste, les moindres mots. Peut-être était-ce un peu se torturer pour lui. Mais après tout, il préférait se taire et ne pas troubler le silence qu'il venait d'imposer car ce sera à elle de le rompre. Elle n'avait pas changé, peut-être que ... dans ces rêves, elle apparaissait toujours comme ça. Pour lui, Sacha avait toujours été une personne agréable à vivre, intelligente et très forte. Lui aussi était intelligent, rusé , agréable à vivre bien que pas toujours mais il avait aussi ses défauts et il voyait très bien les siens. Il n'avait cependant jamais vu ceux de Sacha, jamais il n'avait vu ses défauts, une personne parfaite pour lui.

_________________


» Le coeur à ses raisons que la raison n'a pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narutochikara.forumactif.org
Sacha Miyuku
Chef de Meiun |Deadly Eyes|


Messages : 39
Date d'inscription : 01/03/2009

Fiche du Shinobi
Rang : :
Missions effectuées ::

MessageSujet: Re: Un hiver réchauffé [PV Sora -18]   Lun 13 Avr - 15:36

Sacha se fit entraîner par le jeune shinobi contre un mur qui lui avisa de ne pas bouger. Elle lui aurait presque rétorqué qu'elle était tout de même la femme la plus recherchée en ce monde et qu'elle savait très bien comment se cacher, mais elle garda cette phrase pour elle. Elle ne voulait surtout pas le vexer, le blesser, parce que c'était lui. Elle entendit les ninja appeler son ami Sora-sensei et sourit. Cela lui rappelait les politesses qu'avaient les habitants de Suna envers elle. Ils avaient peur, mais restaient polis, de peur de la vexer, qu'elle ne les tue s'ils n'étaient pas assez polis. Mais ici c'était différent. Sacha se demande quel genre de choses Sora avait dû faire pour être si respecté... Elle observa sa main que Sora avait gardé dans la sienne quelques secondes plus tôt. Elle éltait troublée. Par Sora, ces shinobi... Elle devait se ressaisir. Elle s'appuya contre le mur, prit une profonde inspiration en fermant les yeux et eut juste le temps de se remettre bien droite avant que Sora arrive. La jeune kunoichi suivit le jeune homme sans broncher, restant derrière lui, restant un peu sur ses gardes. Il n'y avait personne, elle l'entendait, le voyait, le sentait... Mais elle s'amusa de voir le jeune Sora rester très précautionneux, puis une fois arrivé dans son petit appartement elle s'amusa à le voir vérifier encore si personne ne les avait suivis puis de fermer la porte en un soupir.
Elle retint son sourire pour observer l'appartement. Il y avait plusieurs points de fuites: plusieurs fenêtres, la porte et une grille d'aération pas loin. Elle vérifia au cas où quelques ANBU ou autre shinobi auraient la mauvaise idée de rendre visite à Sora. Après tout, on ne sait jamais... Cet appartement n'était décidément pas bien grand. Surtout si on le comparait au repère de Meiun ou la maison qu'avait Sacha à Suna. Du coin de l'œil, la jeune fille vit Sora s'assoir, puis se relever et lui proposer à boire. Elle secoua la tête dans un signe négatif. Elle n'avait pas soif. La jeune femme retira alors son manteau et le posa doucement sur un fauteuil, laissant ainsi Sora découvrir une robe, relativement courte, de couleur rouge et noire qu'elle avait mise. On pouvait voir ses longues jambes qui étaient à nu, son bandeau était accroché à sa jambe droite et elle avait de longues manches. D'une main preste, elle repoussa l'un de ses cheveux en arrière et observa Sora. Il semblait tout aussi perdu qu'elle. Décidément elle ne savait que dire, ou peut-être simplement rappeler au jeune homme qu'il avait esquivé ses questions quelques minutes plus tôt. Ou plutôt c'est elle qui lui avait donné une opportunité de se défiler. Avait-elle peur de ses réponses? Sûrement.

"Sora... Tu n'as pas répondu à mes questions... Tu sais, celles que je t'ai posées avant que l'on soit interrompues?"
Sacha avait prit un ton calme et aussi neutre qu'elle le pouvait. Elle avait déjà montré ses faiblesses à Sora, quelques secondes avant. Elle ne devait pas tomber dans le jeu des sentiments. Elle devait absolument garder le contrôle. Sacha détestait ne plus avoir le contrôle sur une situation, et avec Sora ce serait le as si elle se relâcher, comme avant, lorsqu'elle était dans ses bras, qu'elle pleurait... Non, elle ne devait plus lui montrer cela, ce serait un trop grand risque pour lui. Étais-.ce vraiment un risque pour lui, ne serais-ce pas aussi un risque pour elle? La jeune femme cligna des yeux, remplaçant ainsi le mouvement de tête habituel des gens qui voulaient chasser une idée. Elle devait garder son sang froid, à tout prix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un hiver réchauffé [PV Sora -18]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un hiver réchauffé [PV Sora -18]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Confiture de pastèque (ou melon d'hiver)
» Toutes les activitees de cet hiver 2010-2011
» Ma tenue d'hiver ( enfin d'automne)
» [PLANNING] LES ANIMES DE LA SAISON HIVER 2008-9 !!!
» [AIDE] Bug heure dété / d'hiver

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Chikara :: Partie RPG :: Pays du Feu :: Konoha :: Résidences-
Sauter vers: